AH! LES VOYAGES … « UN AUTRE DESTIN DE BARBARA »

Ce spectacle musical, empreint de fantaisie et d’émotions, est un véritable conte poétique, un voyage imaginaire dans l’univers et la vie de  » Barbara « , baptisé »Ah! les voyages…. « Un autre destin de Barbara ». Un conte musical ,  où  l’on se met à rêver d ‘un autre destin pour  » Barbara . »

Et si barbara  ne s’était pas installée  à bruxelles là  où  s’est faite et défaite sa vie de femme , quel  aurait pu être son autre destin ? Si elle avait pris   un bateau de « Marseille » pour d’autres voyages  , d’autres rivages pour échouer en amérique latine , en troquant  son piano par une guitare, à la rencontre de  nouveaux musiciens ,d ‘une  nouvelle famille musicale ,de nouveaux amis. de  nouvelles rencontres …  de son public …

Un voyage en chansons, un mélange de nostalgie embuée, de réalisme poétique, de fragilité impudique et d’humour.


LA FORME MUSICALE

Peu d’interprètes peuvent se prévaloir de reprendre le répertoire de Barbara avec brio, grâce et force. Claudia Meyer a choisi d’en arpenter les allées intimidantes comme un formidable précipité d’audace et d’intemporalité.

C’est avec passion et générosité que la solaire Claudia Meyer a choisi de s’y coller en nous conviant à un voyage imaginaire ,Un autre destin , dans l’univers et la vie de ce diamant noir. Claudia reprend les chansons où toute la vérité de Barbara se projette en ombres chinoises : de la chanson oubliée « Ah!les voyages » ,aux rivages lointains, aux rêves incertains (..) qui effacent au loin nos larmes et nos chagrins », point cardinal de son spectacle, aux classiques comme « La petite cantate », « Ma plus belle histoire d’amour »,  « Gottingen » ou encore « Nantes ». Elle s’attaque également aux reprises que chantait « Barbara »à ses débuts ,telles que de « La femme d’Hector » de Georges Brassens, « Mon pote le gitan », « Tais-toi Marseille » ou pour les moins connues « La fleur , La source et l’Amour », « L’indien » et bien d’autres encore.

Autant de chansons dont les fleurs persistent à s’épanouir au jardin du souvenir que Claudia Meyer a choisi de colorer amoureusement de couleurs latines et de subtiles teintes personnelles. Ainsi Claudia a-t-elle privilégié le côté solaire et léger de Barbara plutôt que le côté sombre bien trop souvent mis en avant…

Cette artiste entière ne conçoit la chanson que comme un espace de métissage, le carrefour d’accouplements défiant le cloisonnement des genres. Claudia Meyer, ce n’est pas seulement une voix, c’est aussi une couleur, une vibration, une manière rare de
 faire corps avec le chant et de s’en imprégner.

Incroyable Claudia donc, qui parvient à nous prendre par la main et nous faire passer de l’humour au bord des larmes tout au long de ce conte onirique nous menant sur les pas imaginaires et imaginés de cette artiste intense et troublante.

Un voyage en chansons instaurant un rapport intime et unique avec sa guitare.

L’artiste est là en totale liberté et qui, de la malle aux trésors de la dame brune, extrait, polit et façonne d’inestimables tableautins  merveilleusement habillés et accompagnés de sonorités au tissu mélodique où la bossa et les rythmes Jazz aux influences fusionnées et latines, soufflent un vent nouveau et inédit sur la musique de BarbaraCelle de la belle violence de vivre et d’aimer.

Une nouveauté  dans la pluie d’hommages qui a  déjà eu lieu sur  “Barbara”  

Dominique Parravano

164336eb9b1cea68688dad48fba72e

 

LA FORME THÉÂTRALE

L’action se passe à Paris où Barbara sur son rocking-chair ,elle  se balance, elle regarde le ciel ouvert et rêve de partir, de voyager, d’aller se ressourcer dans d’autres pays. Ah! Les voyages… C’est la vie que l’on fait, le destin qu’on refait… Que c’est beau les voyages ….

Même Paris la belle ne l’inspire plus. Elle cherche son public, elle n’entend plus que les clapotis de certaines personnes qui restent tard le soir dans les cabarets qui lui promettent son succès mais quand arrivera-t-il?Ses amours, ses rendez-vous d’après spectacle, tout cela l’épuise…

Elle pense à retourner à Bruxelles,mais où? chez ce cousin qui lui faisait faire son ménage en échange d’un toit où dormir !! Non… Elle rêve d’aller plus loin, de prendre un bateau et de croire à un autre destin…

Et le voyage commence… Ce sera au soleil, en Amérique du sud où elle décidera de se poser… Barbara serait allée n’importe où pour trouver son public, qui a été sa plus belle histoire d’amour… Mieux qu’un hommage, Claudia Meyer offre ici aux chansons de Barbara une postérité chaleureuse, solaire et exigeante.

Alors embarquement immédiat pour ce beau voyage…

d354b83f70c663dbd527f8f76b1b8d

 

LA GENÈSE DU PROJET

Ce spectacle sur Barbara m’est apparu comme une évidence car tout comme elle, j’ai commencé à chanter avec ma guitare dans les cabarets de Marseille. Et Barbara tenait déjà une place importante dans mon répertoire.

J’avais commencé à enregistrer ce projet, il y a plusieurs années de cela déjà, mais ma route artistique m’a conduite à embrasser d’autres musiques qui m’ont fait voyager et m’ont permis d’enregistrer deux albums solaires : « Azul  » et « Fuego ».

Puis un jour, j’ai découvert lors d’un concert à Bruxelles, à l’atelier Marcel Hastir (un peintre qui avait caché des résistants pendant la seconde guerre mondiale), que Barbara s’y était installée pour y répéter et s’y produire. Elle avait eu la bonne idée de demander à un des élèves de l’atelier d’enregistrer la répétition du concert du soir.

Cet enregistrement inédit est resté dans un grenier pendant 50 ans et j’ai eu l’immense privilège de le recevoir en cadeau. J’avoue que cela a été pour moi un moment intense et émouvant de non seulement chanter dans le même endroit et sur la même scène qu’elle mais aussi de repartir avec ce trésor qui m’a replongé dans son magnifique et singulier univers.

4ceedce79eb63fb6b7fe1e7a84ed39

Cette coïncidence m’est apparue comme un signe, un encouragement à aller au bout de ce projet que j’avais si souvent interrompu. J’ai souhaité toutefois me différencier de la pluie d’hommages qui ont déjà été rendus à Barbara, en imaginant un conte musical imaginaire et fantaisiste,  . Un conte qui nous incite à rêver d’un autre destin pour Barbara.     Et si on refaisait le voyage de sa vie à l’aune de notre imagination, dans ses limbes lointains… Alors, venez je vous y emmène…

a0eb804bf2649e87b05f6692699054

 

LA PRODUCTION

Réalisation de l’album : Claudia Meyer/ Marc Benabou “Marquito »

Direction du projet : Claudia Meyer
D’après une idée originale et une mise en scène de : Yorfela
Enregistrement / mixage / mastering : Studio Kobbiprod

Artwork ©Johann Hierholzer / Photo ©Michael Adelo

LES MUSICIENS